La reine égarée

Je viens de rendre les dernières corrections pour une nouvelle sur les Amazones du Dahomey intitulée La Reine égarée. Une expérience intéressante, je n’avais pas écrit de nouvelle depuis un moment, mais j’étais en train de faire des recherches sur ces guerrières du Bénin quand on m’a sollicité pour participer à une anthologie consacrée l’afrofuturisme. Je voulais partir sur une uchronie, mais la période choisie n’étant pas connue du grand public, j’ai préféré m’orienter sur autre chose au final.

Je suis en train d’en écrire une autre qui se passe aussi en Afrique et qui compte déjà plus de 51000 signes. Mais la reprise des cours risque de ralentir ou arrêter mon rythme d’écriture.

A terme, je pense écrire une dizaine de textes sur la même thématique pour constituer un recueil. En espérant trouver le temps de m’y consacrer pendant les grandes vacances.

Si vous ne voyez pas de qui je parle en citant les Amazones du Dahomey, ce sont certainement celles qui ont inspiré les guerrières dans Black Panther. Pour ma part, j’ai tilté sur leur existence par l’intermédiaire d’un documentaire sur Arte qui a été diffusé voici deux ans et qui m’avait lancé sur leurs traces.