Les amourettes du Petit Chaudron

Je travaille en ce moment sur un recueil de 12 poèmes, a priori, ayant un rapport avec la cuisine et le service (je travaille dans un lycée hôtelier, il fallait bien que ça finisse par me fournir matière à un récit).

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas frottée à la poésie, une vingtaine d’années, pour tout dire. Et j’avoue que la reprise s’est faite plutôt facilement, puisqu’en une semaine, j’avais écrit plus de la moitié des poèmes prévus.

Rien à voir avec mes textes habituels… pas de SF, de Fantasy ou de Fantastique.

Il s’agit en fait d’une histoire en vers racontant les amours et les déboires du personnel d’un restaurant, Le Petit Chaudron. Les personnages principaux sont la Rondouillette et le Marmiton. Plus de 508 vers écrits à l’heure où je rédige ce billet, un 9ème poème en cours de création. J’ai même trouvé une illustratrice pour accompagner les textes et je pense sortir ça sous la forme d’un livre de coloriage accompagné de textes du coup… Le top du top serait de trouver un compositeur. Peut-être en ferais-je un outil pédagogique, d’ailleurs, par rapport à mes classes, bien qu’un poème pose un souci, par rapport au vocabulaire, et encore… vu ce que mes élèves s’échangent comme amabilité, ce n’est vraiment pas grand-chose.

Affaire à suivre, donc.

Et j’espère qu’après ça, ma muse va me laisser reprendre mon travail sur 212. Je sais que des lecteurs attendent cette suite avec impatience. Mille excuses à eux. Ma muse a tendance à prendre des chemins de traverse au lieu d’aller là où je veux qu’elle aille.

I-Grande-14530-chaudron-fonte-60-litres.net

N'hésitez pas à partager !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *