Dure dure, cette semaine

Pour tout dire, je ne l’ai pas vue passer.

Tout d’abord, formation à Beauvais. Je suis en effet formatrice sur le nouveau programme de Français pour le Bac Pro 3 ans et avec une collègue (mon ancienne conseillère pédagogique) et l’inspecteur, on a donc présenté le nouveau programme et moi je devais présenter une séquence (intitulée Familles maudites !) devant les collègues. Ce n’est pas un exercice évident. Mais ma présentation a eu du succès et les collègues ont ensuite récupéré les documents que j’avais mis à leur disposition.

Mardi, chargé aussi, je récupérais une classe casse-pieds qui revenait de stage et, pour couronner le tout, je leur ai fait une heure de cours en plus, profitant de l’absence d’une collègue.

Mercredi : révision de la voiture qui a fait très mal au porte-monnaie, d’autant qu’il a fallu changer deux pneus arrière (la Clio a déjà presque 40 000 kms, avec les salons, j’en fais, de la route !)

Aujourd’hui : 7 heures de cours presque non stop, dont deux de nouveau avec la classe casse-pieds, en contrôle, mais ils ne veulent jamais bosser, donc ça a été assez rock-n-roll. Ensuite, un conseil de discipline pour un 3ème qui a été exclu de l’établissement. Je demandais ce conseil depuis… novembre.

Demain, j’ai heureusement mon après-midi de libre, mais je dois faire mes courses et préparer la mise en page d’un roman qui doit sortir la semaine prochaine.

Samedi : il faut racheter de la litière au cobaye, des croquettes à Biscotte et j’aurais besoin d’un pantalon et deux ou trois t-shirts. Je dois aussi préparer l’examen blanc que je donne à la classe des casse-pieds le 5 mai.

Il fait peut-être beau, mais je n’ai pas le temps de bronzer… ni d’écrire, d’ailleurs 🙁

N'hésitez pas à partager !

    2 Thoughts.

    1. Zalut, Tam,
      Les journées ne faisant que 24h, je me demande comment tu arrives à tout faire… Tu prends sur le sommeil?

    2. Coucou
      Contente de te voir par ici.
      Pour les journées qui ne font que 24 heures, disons que j’attends toujours la machine temporelle pour arrêter de courir partout. En attendant, j’arrive quand même à dormir, mais je vois à peine la lumière du jour le weekend.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *