393 : première partie terminée

Le bébé pèse à ce jour environ 130 000 signes. Il commence même à faire ses premiers sourires, comprenez qu’il me réserve des surprises ou épiphanies qui font s’emboîter entre eux des éléments se promenant jusqu’à maintenant dans ma tête, pour donner naissance à un rebondissement d’enfer. Ainsi, après Lancelot, Pinocchio, Gepetto, Merlin, Dorian Gray et les autres, voici que la nymphe Egeria vient de faire son entrée. Vous la connaissez peut-être : c’est elle qui, dit-on, conseillait le roi Numa Pompilius dans les bois d’Aricie. Elle m’a réservé une superbe révélation. Du coup, non seulement 393 avance, mais je vois se profiler une suite ;).

Bref, je continue de m’amuser comme une petite folle. En outre, j’ai trouvé une illustratrice pour réaliser des dessins en crayonné en accompagnement du texte. Je crains toutefois que, me montrant une nouvelle fois « trop » ambitieuse », ce projet ne trouve pas d’éditeur et que je doive le publier moi-même. C’est tout de même assez paradoxale. J’ai obtenu une grande liberté en créant Voy’el, m’autorisant ainsi des projets à la marge de ce qui se fait normalement (et qui marchent, semble-t-il, vu que mon distributeur/diffuseur parvient à vendre mes livres), mais si je voulais les proposer à un éditeur « classique », je le verrais freiner des quatre fers… Dommage. En effet, en arrivant avec une illustratrice, un projet écrit, une vision, en somme, de tout un univers… je ne rentre plus dans le moule.

N'hésitez pas à partager !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *